Home Le Saviez-vous? LA PROTECTION DES CORAUX : L’AFFAIRE DE TOUS

LA PROTECTION DES CORAUX : L’AFFAIRE DE TOUS

par Pamela Marie
Heritage Bel Ombre - Domaine de Bel Ombre - Mauritius - Ile Maurice

Grâce à son partenariat avec l’ONG Reef Conservation, Heritage Bel Ombre souhaite sensibiliser tout un chacun sur les risques de détérioration de l’écosystème du lagon, et proposer quelques gestes simples à tous ceux et celles qui veulent profiter du littoral de Bel Ombre de manière responsable.

La lutte contre le réchauffement climatique est l’un des principaux défis à relever pour la préservation de notre planète. En tant qu’état insulaire, Maurice est d’autant plus touchée par l’élévation de la température de surface des océans. Au cours des 160 dernières années, on a relevé une augmentation de 0,5 °C en moyenne dans le monde. Mais il ne s’agit-là que d’une moyenne. Or, il suffit de 1 à 2 degrés en plus pendant quelques semaines pour affecter les coraux qui, sous l’effet d’une température plus élevée, expulsent les substances qui provoquent leur blanchissement.

Le récif corallien et le lagon qu’il protège font partie intégrante du paysage de rêve des îles tropicales. Cette barrière de corail sert d’habitat à une multitude d’espèces qui contribuent à la richesse de l’écosystème du lagon. Mais elle sert également à protéger le littoral de la houle, ce qui a pour effet de limiter l’érosion des plages. Il est donc essentiel       d’œuvrer à la préservation d’un système soumis à un fragile équilibre.

Depuis 2016, l’ONG Reef Conservation se consacre à cette tâche, en effectuant un suivi mensuel de l’état des coraux sur plusieurs sites, dont celui de Bel Ombre. D’une manière générale, on constate chaque année un blanchissement plus élevé lors de la période estivale, même si certaines espèces semblent mieux résister. Cette année, Reef Conservation tire la sonnette d’alarme : on a atteint un pic pendant les mois d’avril et de mai.

Pour lutter contre ce phénomène dans le lagon de Bel Ombre, certaines mesures de réglementation ont été mises en place par les hôtels de la région : limitation de la vitesse des bateaux, retrait du ski nautique des activités proposées et pratique de la plongée en apnée uniquement à marée haute.

La protection des coraux reste l’affaire de tous. En appliquant quelques consignes simples, chacun peut aider à protéger coraux, coquillages et organismes marins là où ils s’épanouissent le mieux : dans leur habitat. Voici quelques suggestions qui vous permettront de profiter de manière responsable de votre prochaine excursion sur la plage ou dans le lagon.

Quelques gestes à éviter

  • Ne touchez pas aux organismes marins : le corail dépérit lorsqu’on le touche, et certaines espèces sous-marines sont venimeuses.
  • Ne marchez pas sur le corail. Il est extrêmement friable et vous risqueriez d’abimer des coraux dont la pousse est très lente (des dizaines d’années pour quelques centimètres).
  • N’emportez pas de coquillages ou de coraux, choisissez plutôt de les photographier.
  • Veillez à ne pas jeter l’ancre sur du corail ou à proximité d’algues qui abritent certaines espèces.
  • Ne donnez rien à manger aux poissons.
  • Evitez de jeter quoique ce soit dans le lagon, en particulier du plastique.
  • Pour votre sécurité, ne plongez pas seul, partez accompagné.

Quelques gestes à adopter

  • Profitez de la magie du lagon par le biais de la plongée.
  • Prenez des photos des coraux et de leurs hôtes, afin de les faire connaitre.
  • Ramassez les détritus sur les plages.
  • Participez, le cas échéant, à des opérations de nettoyage.
  • Donnez votre soutien aux associations se consacrant à la défense de l’environnement.
  • Parlez des mesures pour la protection des coraux afin de sensibiliser votre entourage.

Avec le temps, nous prenons davantage conscience du lien qui unit l’homme à la nature.

A travers des gestes simples, chacun peut contribuer à la préservation d’un précieux patrimoine commun.

Articles similaires

Leave a Comment

WordPress Ads